• Chapitre 13 : Pause mais aussi et surtout Cartons !

    Salut les humains,

    Il y a quelques temps que je n'ai mis de mot ici, car j'ai fait entre temps : un gros dodo, j'ai aussi joué, j'ai profité du bon air (bon j'étais en laisse pour ma protection mais quand même !), j'ai vécu ma vie de chat, tout simplement. Je me suis reposé sur des fauteuils et canapés, sur des chaises et oreillers, je me suis installé sur un lit aussi, mais aussi sur mes arbres à chat. J'ai rempli ma litière et on m'a remplit ma gamelle. Bref, je n'avais rien de spécial à dire car j'ai vécu tout bonnement et simplement. Comme à l'habitude allez vous me dire ? surement oui.

    Bon, par contre, j'ai remarqué quelque chose de bizarre. Y'a des objets qui ont été dépoussiérés et qui sont partis dans mes cartons. Je ne comprend pas bien ce qui se passe là. Car les cartons de la maison déjà ce sont mes cartons. Ce sont des matières luxueuses où nous, les chats, on s'y sent bien. Alors touchez pas à nos cartons !!! J'ai limite envie de faire une pétition pour dire "touchez pas à nos cartons!". Ces humains ne comprennent pas qu'un carton c'est précieux ? on est rassuré car l'odeur de cartons nous apaise. Et ça sent tellement bon un carton que parfois on les mâchouille de délice. Les cartons ...entre leur odeur, leur légèreté, leur résistance aussi... c'est magique un carton ! Et puis la couleur du carton aussi est apaisante. Calme, doux, un carton renvoie à du bonheur simple et aussi parfois intense. Il serait donc bien que nos cartons restent avec nous. Merci les humains !

    En plus les cartons peuvent faire office de lieu d'amusement, de coin pour se divertir. Et si on réfléchit bien, on peut même dormir dedans car le carton évite les courants d'air. Non mais vous vous rendez enfin compte maintenant de l'utilité que peut nous procurer les cartons, à nous les chats ? J'espère que vous aurez retenu la leçon. 

    A force de m'agacer sur ces détails, je baille. Je pense que je vais piquer un petit somme de quelques heures... ou jours. Il faut bien que je reprenne des forces pour vous raconter la suite de mes aventures.  A bientôt les humains !

    Chapitre 13 :

    « Chapitre 12 : Quand je suis un coachChapitre 14 : c'est l'été et mes parents sont partis »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :